D'aussi loin que je me souvienne j'ai toujours voulu avoir trois enfants.

Je ne sais pas pourquoi, trois ça sonne bien chez moi.

Ma mère est issue d'une fratrie de trois, mon père est issu d'une fratrie de trois, ma soeur, mon frère et moi étions trois.

Pourtant malgré l'envie j'ai eu du mal à me lancer, à prendre cette décision. Après tout, est-ce que je n'étais pas déjà assez bien occupée avec deux enfants et un boulot plus que prenant ? Et puis comment allait-on faire pour concilier tout ça ?

Et puis j'ai cogité des tas de fois et puis j'ai eu envie cent fois et puis j'ai eu peur des dizaines de fois et puis je me suis calmée.

Si on y réfléchit trop, est-ce qu'il y a un bon moment ? Soit on commence un boulot, soit on a un gros crédit sur le dos, soit ça ne fait pas longtemps que l'on est ensemble, soit il n'y a pas assez de chambres dans cette maison, soit le premier enfant est trop grand (10 ans d'écart pour ma grande et le bébé magique par exemple), soit c'est dur de s'organiser avec 2 enfants et gérer un commerce en même temps...

Bref les exemples ne manquent pas. Et puis si on s'en foutait de tout ça ? Si on arrêtait de se poser des tonnes de questions ?

J'en ai envie, l'homme plus que moi encore.

Je suis prête, je n'affirme pas que ça va être facile. Je mentirais même si je disais que je suis sereine.

Il faut gérer mon départ en congé maternité, il a fallu trouver quelqu'un pour me remplacer, je sais même qu'il va falloir continuer à travailler jusqu'au 4 août si mon corps et mon bébé me le permettent.

Je sais que ce n'est pas gagné, il fait 40 degrés en moyenne dans la cuisine où je travaille, je monte et descends les escaliers des douzaines de fois par matinée et mes casseroles pèsent au minimum 3kg vides et pourtant je vais devoir m'accrocher.

J'entends des commentaires tous les jours:

- 3 ? Mais vous êtes courageux !

- Quoi 3 ?? C'est de la folie !!

- Hein quoi un troisième ??? Vous êtes dingues !!!

On dirait que j'en suis à mon douzième enfant... Et puis il y a aussi ce type de commentaires, ceux qui reviennent 2 à 3 fois par semaine (si, si autant):

- C'est voulu ?

- C'est une erreur ??

- C'est un accident ???

Les gens me font halluciner. Quand bien même ça en serait un, je me verrais bien en plein magasin bondé répondre: "Oui, bien sur Madame mais bon on va le garder et avec le jambon c'est tout ce qu'il vous fallait ?"

Maintenant je finis par être aussi bête que les questions qu'on me pose, genre: "Il a pourtant bien essayé de m'avorter mais ça n'a pas marché", "N'en parlez pas au boucher ce n'est pas lui le père". C'est con, mais ça a au moins le mérite de nous faire marrer.

Je m'en fiche, ils peuvent tout dire, tout penser.

Un, deux et maintenant trois.

Avec notre bébé magique on sera enfin au complet.

IMG_8704

Je vous laisse, je vais potasser et tenter de trouver un peu de sérénité ;)

Super livre offert par une super maman